Indice 2015 du Terrorisme Mondial


Dans sa troisième édition, l’Indice du Terrorisme Mondial fourni une analyse détaillée des modifications des tendances du terrorisme à travers 162 pays au cours des 15 dernières années. Il enquête sur les modèles du terrorisme à partir de l’activité géographique, les méthodes des attaques, les organisations impliquées ainsi que le contexte économique et politique national.

Télécharger le rapport
Explorer la carte des données interactive pour visualiser l’impact mondial du terrorisme depuis 2002

LES POINTS CLES

LE TERRORISME CONTINUE D’AUGMENTER

Le terrorisme a connu une hausse considérable au cours des 15 dernières années. Le nombre des victimes du terrorisme est aujourd’hui neuf fois supérieur à celui de l’an 2000. L’an 2014 a connu le plus haut nombre de victimes dues au terrorisme jamais enregistré, avec 32.685 personnes tuées, ce qui représente une augmentation de 80% par rapport à 2013.


51% de tous les décès causés par des attaques terroristes qui ont été revendiquées sont de la responsabilité conjointe de deux seuls groupes terroristes, Boko Haram et EIIL. Les deux groupes ciblent principalement des simples citoyens. 


LE TERRORISME SE PROPAGE

Le terrorisme s’est répandu de manière significative dans le courant de la année dernière, en provoquant des attaques et des victimes dans le plus grand nombre de pays jamais atteint. Alors que de nombreux pays ne connaissent aucune activité de nature terroriste, le nombre de pays où l’on signale un ou plusieurs cas de décès provoqués par des attaques terroristes a augmenté de 59 en 2013 à 67 en 2014. Il s’agit de pays membres de l’OCDE tels que l’Autriche, l’Australie, la Belgique, le Canada et la France. Malgré cela, 78% de tous les décès imputables au terrorisme ont eu lieu en seulement cinq pays – l’Afghanistan, l’Irak, le Nigéria, le Pakistan  et la Syrie. Surtout, plus de 60% des pays classés par l’Indice ont été épargnés par des morts provoquées par le terrorisme, et les victimes d’homicides au niveau mondial sont 13 fois plus nombreuses que celles provoquées par des attaques terroristes.

LES CAUSES SOUS-JACENTES DU TERRORISME

Le niveau de violence politique et le conflit intérieur sont les deux facteurs le plus étroitement associés au terrorisme. 92% de toutes les attaques terroristes, survenues entre 1989 et 2014, se sont produites à l’intérieur de pays où la violence d’Etat était généralisée, alors que 88% de toutes les attaques terroristes survenues dans le même intervalle de temps se sont produites dans des pays qui connaissaient ou étaient impliqués dans de conflits violents.

Cependant, les causes du terrorisme diffèrent : à l’intérieur de pays membres de l’OCDE il y a une forte corrélation entre les facteurs associés au terrorisme et des facteurs socio-économiques tels que l’absence de perspectives et une pauvre cohésion sociale. Alors que dans les pays non membres de l’OCDE ces facteurs sont fortement corrélés aux conflits internes, à la terreur politique et à la corruption.

"Puisque l’on peut clairement identifier un nombre de facteurs socio-politiques qui encouragent le terrorisme, il est important de mettre en œuvre des politiques visant à remédier à ces facteurs qui lui sont associés. Cela inclut des actions visant à réduire la violence d’Etat, les mouvements d’hostilité et de rancœur collective ainsi qu’à améliorer le respects des droits de l’homme et la liberté de religion, tout en tenant compte des différentes nuances culturelles", a déclaré Steve Killelea, fondateur et président exécutif de l’Institut pour l’Economie et la Paix.

LE TERRORISME EN OCCIDENT : DES ACTES ISOLES

La plupart des morts causées par le terrorisme n’ont pas lieu en Occident. Si l’on fait abstraction du 11 septembre 2001, seulement 0,5% des morts provoquées par des actes de nature terroriste ont eu lieu dans les pays occidentaux depuis 2000. Si, en revanche, on inclus les évènements du 11 septembre 2001, ce pourcentage atteint 2,6 points.

Les attaques perpétrées dans ces pays sont principalement attribuables à des actes isolés, responsables, ces 10 dernières années, de 70% des morts des pays occidentaux. Il est important de remarquer que les causes principales du terrorisme dans les pays occidentaux ne sont pas tant dues au fondamentalisme islamique qu’à l’extrémisme politique.

LES COMBATTANTS ETRANGERS

Suite à l’ascension de l’organisation Etat Islamique, le contre-terrorisme se retrouve confronté à plusieurs dynamiques complexes. La circulation de combattants étrangers en Irak et en Syrie a atteint depuis 2011 le plus grand afflux de militants des temps modernes. Les estimations actuelles sont de 25.000 à 30.000 combattants, en provenance d’approximativement une centaine de pays. La moitié des combattants étrangers se rendent en Irak et en Syrie depuis les pays voisins de la région MENA, un quart depuis l’Europe et la Turquie. Avec plus de 7.000 nouveaux arrivants dans le courant du premier semestre 2015, le flux des combattants étrangers ne semble pas diminuer.


Pour obtenir les statistiques complètes des Combattants Etrangers voir page 45 de l’Indice Mondial du Terrorisme Pour les approfondissements sur les raisons qui poussent des individus à s’engager en tant que combattant étranger au sein de groupes extrémistes violents voir page 73.

LES CAUSES PROFONDES DES MIGRATIONS FORCEES

Les activités terroristes sont un véritable moteur des migrations forcées. Sur les 11 pays les plus concernés par le terrorisme, 10 ont également le taux de réfugiés et de déplacement interne le plus élevé. Ceci illustre le lien très étroit entre l’actuelle crise des réfugiés, le terrorisme et le conflit.

Téléchargez le Rapport de l’Indice du Terrorisme Mondial
Explorez la carte interactive pour voir la liste exhaustive du classement des pays, mettre en relation deux ou plusieurs pays, ou visualiser le calendrier pour examiner les changements de l’impact terroriste depuis 2002.

METHODOLOGIE

Mis au point par l’Institut pour l’Economie et la Paix et inspiré de la base de données rassemblée par START (Study Of Terrorism And Responses To Terrorism) de l’Université du Maryland, l’Indice du Terrorisme Mondial fourni une synthèse exhaustive de l’impact du terrorisme dans 162 pays (99% de la population mondiale). Les indicateurs incluent le nombre d’incidents dus au terrorisme, les décès, les blessures et les dommages matériels.

Contact us

Vision of Humanity is an initiative of the Institute for Economics and Peace (IEP). IEP have offices in New York and Sydney. For more specific inquiries related to the peace indexes and research, please contact IEP directly.

General enquiries: info@economicsandpeace.org
Data request: info@economicsandpeace.org
Media: media@economicsandpeace.org

Sydney office

PO Box 42, St Leonards,
NSW 1590,
Sydney
Australia
Tel: +61 2 9901 8500

New York office

3 East 54th Street
14th Floor
New York, New York 10022
USA
Tel: +1 (646) 963-2160

Job opportunities and internships are listed on the Institute for Economics and Peace website. See them here.

Contact us